Elysian Fields : l'envoûtement

Publié le par Taïké Eilée

Depuis 10 ans, le groupe Elysian Fields produit une musique exceptionnellement envoûtante et magique. Aux confins du rock et du jazz, il représente ce qu'on appelle aux USA le rock noir. Au rendez-vous : ballades sombres et mystérieuses, portées jusqu'au plus profond de nos cerveaux par la voix incroyablement sensuelle de sa chanteuse, Jennifer Charles.



Retrouvons d'abord Elysian Fields à La Maroquinerie le 28 octobre 2005, avec "Lions in the storm", tiré de l'album Bum raps & love taps, sorti en 2005.




Petit retour en arrière, en 1997 : le groupe était sur le plateau de Nulle Part Ailleurs, avec "Jack in the box", tiré de l'album Bleed your cedar, sorti en 1996.




Pour finir, deux documents exceptionnels pour rentrer dans l'intimité d'Elysian Fields. Vincent Moon de La Blogothèque (connue pour ses "concerts à emporter") s'est rendu, en août 2006, dans l'antre new-yorkaise du groupe, à Brooklyn, dans l'appartement même de Jennifer Charles ! Celle-ci interprète d'abord, en français, "Jezebel", la chanson d'Edith Piaf, puis, sur les toits de l'appart et sous la nuit noire et dense, où scintillent les lumières de Manhattan, "We're in love", un pur ravissement extrait de l'album Bum raps & love taps.



 



Pour continuer la découverte :


La page MySpace d'Elysian Fields (4 morceaux sont en écoute, tirés du sublime album Dreams That Breathe Your Name, avec, en particulier, les magnifiques et réjouissants "Shrinking Heads In The Sunset" et "Stop the Sun", et le très planant "Narcosmicoma").


Le site officiel d'Elysian Fields


Le site d'un fan du groupe (in english)

Publié dans Vidéos musicales

Commenter cet article